Qu’est-ce que le candaulisme ?

Vous ne connaissez peut-être pas le terme, mais vous avez très certainement déjà songé au candaulisme sans le savoir… Le candaulisme, c’est cette pratique sexuelle qui consiste à regarder son partenaire faire l’amour avec une tierce personne, sans y participer. Vous trouvez ça étrange ? Figurez-vous que c’est une pratique érotique ancienne qui a fait son grand come-back en 2016, d’après les recherches Google.

Vous avez envie d’en savoir plus, ne serait-ce que par curiosité ? Découvrez l’origine du candaulisme, ses principes, ses différences avec d’autres pratiques échangistes, et comment le pratiquer et bien communiquer avec son partenaire. Suivez notre guide !

Le candaulisme, c’est quoi ?

Le candaulisme est une pratique sexuelle de couple, où l’un des deux partenaires s’expose ou a une relation sexuelle avec une tierce personne pendant que son conjoint l’observe. Le fait de regarder sa femme ou son mari avec une autre personne stimule l’excitation sexuelle. Chaque partenaire, ainsi que le spectateur, sont consentants. Selon certains, cette pratique est une forme d’échangisme, tandis que pour d’autres, elle équivaut à de l’infidélité acceptée et consentie.

Les candaulistes peuvent aussi inviter plusieurs personnes pour faire l’amour avec l’un des deux partenaires (homme ou femme). En règle générale, c’est plus souvent la femme qui est offerte à un ou plusieurs partenaires extérieurs au couple. Mais il arrive que ce soit l’homme (avec des femmes ou des hommes, selon son penchant sexuel).

Il ne faut pas confondre candaulisme et principe de Sigisbée, qui consiste à laisser sa femme ou son mari faire l’amour avec quelqu’un d’autre, mais sans assister à l’acte sexuel.

D’où vient le terme de candaulisme ?

En anglais, le candaulisme est appelé “cuckolding” ou “cuckold” (signifiant respectivement “cocufiage” et “cocu”). Le terme anglais “cuckoo” correspond au coucou (en français), un oiseau qui a l’habitude d’aller pondre des œufs dans des nids d’autres oiseaux.
Mais le terme candaulisme est plus ancien : il provient de Candaule, le roi de Lydie (au VIIIe siècle avant J.-C.). D’après l’histoire d’Hérodote, trouvant sa femme plus belle qu’aucune autre, Candaule insista auprès de Gygès, un officier de sa garde, de regarder sa femme nue pour se rendre compte de sa somptueuse beauté. Après avoir refusé, ce dernier accepta et vint observer le coucher de la reine, caché derrière la porte de la chambre. La reine, qui l’aperçut, fit semblant de n’en rien voir, mais, déjà, elle fomentait en elle une idée de vengeance.

Sous l’origine du mot candaulisme se trouve bien les prémisses de cette pratique sexuelle, même si dans la légende, Gygès est dissimulé (dans une attitude plutôt voyeuriste) et la reine n’est guère consentante… Heureusement, aujourd’hui, les couples discutent avant de se décider à essayer le candaulisme !

Quelle est la différence entre le candaulisme, l’échangisme et le voyeurisme ?

Vous êtes perdu parmi tous ces termes reliés à des pratiques sexuelles qui sont plus ou moins obscures pour vous ? L’échangisme n’est pas la même chose que le candaulisme. Les couples échangistes sont actifs, il y a un échange de partenaires. Les couples peuvent faire l’amour chacun de leur côté ou être dans la même pièce (côte-à-côtisme).

Lire  Comment augmenter efficacement sa libido ?

Certaines pratiques, proches de l’échangisme, sont souvent pratiquées par les couples libertins. Ces pratiques sont regroupées sous le terme de “partagisme”. On y retrouve le candaulisme où deux personnes ont une relation sexuelle pendant que l’une regarde (un des partenaires du couple), le voyeurisme (une personne externe qui regarde deux autres personnes faisant l’amour), l’exhibitionnisme (le fait de montrer ses parties génitales, sans qu’il n’y ait d’acte sexuel), ou encore, le mélangisme (des attouchements à quatre, souvent deux couples). Le candaulisme n’est donc pas, à proprement parler, du voyeurisme ni de l’échangisme, bien que ces pratiques se rapprochent par leur caractère libertin et coquin.

Le candaulisme : un fantasme masculin ?

Le candaulisme est souvent décrit comme étant un fantasme masculin. Il est vrai que c’est une envie davantage répandue chez les hommes que chez les femmes. Plusieurs psychologues (comme le psychologue David J. Ley et de nombreux sexologues) se sont penchés sur le sujet pour comprendre pourquoi certains hommes ont envie d’offrir leur femme à une tierce personne

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, car chaque homme a des désirs et des fantasmes qui lui sont propres. Mais il y a deux tendances qui se démarquent nettement : les hommes qui ont peur de ne pas réussir à satisfaire leur partenaire (généralement inconsciemment) et ceux qui gonflent leur ego en proposant leur superbe femme à un autre homme, tout en restant l’heureux “propriétaire” de la demoiselle, ce qui permet de garder le contrôle. Les mots sont crus, mais ils révèlent la psychologie de ce fantasme et permettent de comprendre les raisons (inconscientes ou non formulées) qui poussent les hommes à demander à leur compagne si elle souhaite faire l’amour avec un autre devant lui !

Puis, n’oublions pas toutes les femmes qui, elles aussi, fantasment d’elles-mêmes en imaginant une telle situation, pour titiller la jalousie de son partenaire et le rendre fou d’excitation !

Comment pratiquer le candaulisme ?

Discuter avec votre conjoint

Être candauliste suppose d’être transparent et honnête sur ses envies et ses sentiments. En couple, il est impensable de vivre une telle expérience sans en discuter au préalable et sans expliquer ce que l’on ressent, tout en rassurant son partenaire. Lorsque l’un des deux conjoints propose d’essayer le candaulisme, l’autre peut être choqué et se sentir en danger. De nombreuses personnes peuvent imaginer que leur conjoint souhaite être infidèle et trouver cette pratique trop étrange.

Que vous soyez la personne qui propose ou celle qui reçoit cette proposition, essayez de prendre du recul. Vous êtes tenté par l’expérience, mais vous avez de nombreux doutes ? Parlez-en à deux. Vous ne comprenez pas le désir de votre partenaire ? Discutez sereinement avec lui (ou elle) pour qu’il/elle vous explique ses raisons (c’est peut-être plus simple que vous ne l’imaginez !).

En résumé, ne restez pas dans votre coin avec des pensées ou des images que vous ressassez. Et, de toute manière, si vous n’êtes pas d’accord, c’est très simple, il vous suffit de dire non (en expliquant pourquoi). Vous ne devez jamais vous forcer, même pour faire plaisir à votre compagnon.

Lire  Comment faire une super fellation à son homme ?

Poser des règles

Vous avez décidé à deux de vivre votre première expérience candauliste ? La pratique du candaulisme en couple nécessite un cadre. Vous devez poser des règles et les deux partenaires doivent les respecter. Les règles peuvent être strictes, car un cadre trop souple peut plus facilement introduire des pratiques, des paroles ou des actes qui dérangent l’un des deux conjoints.

N’hésitez pas à définir un code d’alerte, un mot par exemple, qui vous permettra de stopper l’expérience si vous ne vous sentez pas à l’aise et si vous souhaitez vous arrêter là. Vous n’êtes pas obligé d’aller jusqu’au bout à tout prix, au risque de basculer dans la contrainte. Vous avez le droit de dire stop à tout moment. 

Pour vos premières fois, nous vous conseillons de discuter avec la troisième personne, afin qu’elle connaisse vos attentes, vos envies et vos limites. Vous pouvez décider de ne pas aller jusqu’à la relation sexuelle et d’en rester aux flirts ou aux caresses.

Trouver la troisième personne

Avoir envie de rapports sexuels candaulistes, c’est une chose, mais trouver une personne avec qui les vivre, c’en est une autre ! Le couple candauliste peut se rendre dans un club libertin pour trouver un partenaire enclin à ce type de pratique. Il vous suffit de passer la porte d’une boîte de nuit libertine et de discuter avec une personne qui vous plaît à tous les deux ou qui plaira à la personne qui sera active (la femme, par exemple), selon le cadre que vous avez défini.

Si vous n’êtes pas attiré par ce genre de lieu, vous pouvez utiliser un site en ligne dédié à l’échangisme ou au candaulisme. Ce type de plateforme propose des témoignages d’expérience, des récits, des articles et, surtout, des petites annonces de couples candaulistes à la recherche de partenaires !

Notre conseil ? Faites tout de même attention à respecter votre engagement et à ne pas devenir dépendant de ces pratiques à 3. Ressentir de l’amour pour la tierce personne n’est généralement pas l’objectif à atteindre !

Candaulisme et couple : comment bien communiquer ?

Les sexologues sont clairs : pour bien communiquer sur des questions comme l’échangisme ou le candaulisme, il est indispensable d’être franc et de ne pas cacher ses intentions à son partenaire. La sexualité, le corps, les désirs, les fantasmes, sa relation de couple… Il n’est pas question de faire des sacrifices, de se forcer ou de nuire à votre couple ! Si vous n’arrivez pas à discuter sereinement, n’allez pas plus loin. 

Pour se lancer dans une aventure candauliste, ou même échangiste, il faut être sur la même longueur d’onde. Il ne doit pas y avoir de tensions de ce côté-ci ! Vous pouvez, bien entendu, n’être pas tout à fait sûr de vous (si vous ne l’avez jamais fait, c’est normal), mais il faut être dans la dimension du plaisir. La jalousie, la peur ou la gêne ne doivent pas prendre le dessus sur l’envie et l’excitation.

Êtes-vous prêt pour le candaulisme ?

Comment savoir quand on est prêt pour franchir le cap en couple du candaulisme ? Si le candaulisme est un fantasme, ce n’est pas un caprice soudain. Il est important de prendre son temps, au sein du couple, pour réfléchir et discuter, et pour créer un cadre rassurant et intime. Avant cela, vous ne serez pas prêt.

Lire  Comment les sextoys peuvent améliorer la communication sexuelle dans un couple ?

Les deux partenaires doivent connaître les tenants et les aboutissants : l’idée d’avoir une relation sexuelle avec une tierce personne, la jalousie, les sentiments, etc. Le candaulisme implique de partager sa femme avec un amant (ou son conjoint avec une amante). La notion de partage suppose une non-exclusivité physique et émotionnelle : il faut accepter de laisser l’autre entièrement libre de son corps et de ses sentiments pendant ce moment, sans pour autant renoncer au principe du couple monogame. Le terme infidélité n’est pas vraiment adapté à cette situation, on parle plus volontiers d’adultère contractuel, qui ne brise pas le couple et n’introduit pas la notion de trahison. 

Deux livres pour s’initier au candaulisme

Osez le candaulisme, d’Ève de Candaulie

Les livres de la collection “Osez…” propose de découvrir de nouvelles pratiques sexuelles ou d’améliorer ses performances (femme ou homme) pour vivre sa sexualité à 100 %. Le titre “Osez le candaulisme” d’Ève de Candaulie est sorti en 2019. Il propose au couple de jouir ensemble, dans le partage. En reprenant les derniers articles évoquant le candaulisme dans la presse, l’auteure se penche sur cette pratique sexuelle étonnante, dont tout le monde parle.

Eve de Candaulie décomplexe la pratique et décrypte pour vous son mode d’emploi. Des pistes sont lancées pour vous donner envie de sauter le pas et de faire vos premières initiatives. Un guide petit format pour assouvir sa curiosité ou pour se lancer dans les joies du plaisir candauliste.

Je sexopositive, d’Alexandra Hubin et Caroline Michel

Les livres érotiques ou les guides sexuels ne manquent pas de nos jours. “Je sexopositive” est un livre plus général qui nous rappelle que le sexe est (très) bon pour la santé ! Il aide à réintroduire la joie, l’amusement et le bonheur dans la manière de vivre sa sexualité.

Pas toujours facile de suivre ses envies ou même de les comprendre ? Ce livre vous permet de vous ouvrir à de nouvelles possibilités, de trouver sa voie (sexuelle) et d’oser la vivre, tout simplement. Avec un petit côté développement personnel version sexo, les deux auteures évoquent notamment le candaulisme (parmi d’autres pratiques) et peuvent vous aider à y voir plus clair si votre partenaire vous parle soudainement de faire l’amour avec un autre homme devant lui !

Le candaulisme a bien évolué, depuis son origine avec le roi Candaule et son officier Gygès, mais il n’a pas disparu ! Les couples candaulistes sont certainement plus nombreux que ce que vous pouvez imaginer… Si vous avez envie de découvrir cette pratique, soyez toujours honnête avec vous-même et avec votre partenaire. Ensuite, il vous suffit de trouver une troisième personne et de profiter de ce moment unique, en respectant les limites fixées !

AUTRES ARTICLES...