Test Dorcel Thrust Blow : le masturbateur ultime ?

PAR JULIEN LABORDE

Le Dorcel Thrust Blow est un best-seller et ce n’est pas pour rien. J’ai testé le dernier masturbateur de Dorcel, et j’ai complètement revu ma conception du plaisir solitaireSur le marché des sextoys intelligents, les hommes ont plutôt tendance à se tourner vers les géants de la sextech, comme Lelo ou encore Autoblow AI. Dorcel n’est pourtant pas en reste.

Qu’est-ce que le Dorcel Thrust Blow ?

Après s’être imposée dans l’industrie pornographique, la marque fabrique aujourd’hui des sextoys abordables et très efficaces. Cette année, elle lance son Thrust Blow, un masturbateur automatique haut de gamme capable de révolutionner mes ébats en solo. Avec son fonctionnement automatique, sa gaine réaliste et ses modes ultra-orgasmiques, l’appareil avait tout pour me plaire. 

En déballant le Thrust Blow, une première chose m’a sauté aux yeux : sous son étui de carton, le masturbateur est un poids lourd ! Cette vaginette mesure près de 30 cm de long, et s’impose comme un très gros sextoy. Pas forcément idéal si vous avez prévu d’être discret donc, d’autant plus qu’il est livré avec bon nombre d’accessoires. En plus de son câble de chargement, on retrouve aussi un support ventouse et même une paire d’écouteurs intra-auriculaires sur lesquels je reviendrais plus tard. Vous l’aurez compris, le Thrust Blow n’est pas un produit comme les autres. Contrairement à une gaine classique, il entend proposer une expérience de masturbation inédite, et surtout autonome. 

Masturbateur Thrust Blow Dorcel

En observant de plus près le sextoy, j’ai été surpris de son niveau de détails. On retrouve d’abord une coque en plastique texturé noir, doté d’un élégant revêtement soft touch pour une meilleure prise en main. Cette dernière est surmontée d’un étui — toujours en plastique, mais cette fois transparent — qui permet d’admirer la très belle gaine texturée à l’intérieur. De quoi me permettre d’observer le spectacle une fois en action. Enfin, on retrouve aussi un embout de pénétration réaliste en forme de vagin, formé dans une matière translucide moelleuse et très agréable au toucher. 

Globalement, j’ai été impressionné par la qualité des textures et du design du Thrust Blow de Dorcel. La marque a réalisé un très beau travail sur ce sextoy pour homme, et même si j’aurais préféré une gaine en silicone plutôt qu’en TPE, trop poreux et fragile à mon goût, je dois bien admettre que l’appareil donne envie de s’y essayer.

Mode d’emploi : La masturbation masculine passe au niveau supérieur

Avant d’utiliser le Dorcel Thrust Blow, j’ai été obligé de lire en détail son manuel d’utilisation. J’avoue que je ne suis habituellement pas le plus sérieux à ce niveau, mais au vu des fonctionnalités proposées par le masturbateur, l’exercice était indispensable. 

C’est donc non sans une certaine excitation teintée d’appréhension que je me suis lancé à la conquête du Thrust Blow. Le sextoy promet une masturbation autonome et des orgasmes explosifs, j’ai donc commencé par enduire généreusement mon pénis en érection de lubrifiant à base d’eau. J’ai ensuite retiré le capuchon de protection, et débuté la pénétration. Un appui long sur le bouton Power, et les choses sérieuses ont commencé. 

Avec le Dorcel Thrust Blow, pas besoin de bouger, c’est l’appareil qui se charge de tout. La gaine s’active automatiquement sur mon pénis, en suivant les 7 modes de stimulation proposée par l’appareil. Je partais plutôt sceptique sur ce nouveau masturbateur, mais force est de constater que le résultat est tout simplement incroyable.Je n’ai qu’à me laisser porter par les vagues de plaisir qui m’envahissent, sans même avoir à réfléchir à mes mouvements. Malgré sa taille XXL, l’appareil tient parfaitement dans ma main, et les 15 cm insérables de la gaine permettent une stimulation complète du pénis, de la base de la verge jusqu’au gland. 

Masturbateur Thrust Blow Dorcel

En plus de s’imposer comme un masturbateur très performant, le Thrust Blow de Dorcel possède aussi une prise jack, capable d’accueillir la paire d’écouteurs intra-auriculaires fournie ou n’importe quel autre casque filaire. J’étais assez étonné par l’idée, et je dois vous avouer que j’ai été plus que surpris en découvrant que le sextoy proposait en fait une expérience de masturbation complète et multisensorielle : en plus de la stimulation physique, le Thrust Blow diffuse aussi des sons et des gémissements pour exciter encore davantage mon imagination. Je n’en demandais pas tant. 

Même si les stimulations sonores du sextoy sont une très bonne idée sur le papier, elles manquent malheureusement de finesse. La qualité sonore d’abord, est assez médiocre, et les grésillements ont tendance à parfois casser l’ambiance en pleine action. Ensuite, les paroles prononcées par l’actrice ont beau être excitantes, elles se révèlent finalement assez mécaniques, parfois un peu trop. C’est dommage, surtout que le sextoy est l’un des seuls à proposer une telle option. De plus, le produit est plutôt bien pensé, puisque sa prise jack 3.5 dédiée au branchement des écouteurs fait aussi office de port de charge. Reste que son autonomie est vraiment faiblarde, avec moins de 30 minutes de plaisir solitaire avant de devoir refaire le plein.

Masturbateur Thrust Blow Dorcel

Sans les mains, c’est encore mieux 

J’étais déjà impressionné par le niveau de technologie derrière le Thrust Blow de Dorcel, mais c’était sans compter sur mon mode mains libres. Grâce au pas de vis situé à son extrémité, le sextoy peut se fixer facilement sur son support ventouse, et ainsi s’agripper à n’importe quelle surface plane. Objectif : m’offrir des orgasmes intenses et des sensations inédites, sans même avoir à utiliser mes mains. Sur ce point en particulier, je n’ai vraiment pas été déçu. Non seulement la puissante ventouse est d’une solidité à toute épreuve, mais en plus, elle offre une stimulation très différente de mes techniques de masturbation habituelles. Si le sextoy n’est pas vraiment réservé à une utilisation en couple, j’ai pu profiter d’un moment unique pour décupler mon plaisir et explorer de nouvelles sensations. 

Pour conclure : Dorcel tient son nouveau sextoy star

Facile à prendre en main, très puissant et surtout polyvalent, le Thrust Blow de Dorcel propose une expérience de masturbation complète et multisensorielle. Son option mains libres est une petite révolution, et si elle n’est pas parfaite, la stimulation audio constitue un ajout intéressant. Pour moi, il s’agit d’un très bon sextoy en devenir, mais qui doit encore faire ses preuves pour s’imposer comme la perfection. 

Quels sont les produits alternatifs ?

Avantages

  • Une masturbation complète et inédite
  • Le mode mains libres
  • Gaine de qualité

Inconvénients 

  • La qualité des stimulis sonores 
  • Bruyant
  • Autonomie un peu maigre

Note finale : 8/10

AUTRES ARTICLES...